Dessin, mémoire visuelle et expertise.

Perdreau, F., et Cavanagh, P. (2015). Drawing experts have better visual memory while drawing. Journal of Vision, 15(5), 1-10.

Contrairement à la croyance populaire, le dessin d’observation ne se base pas uniquement sur la modalité de la perception visuelle, de même que la capacité à dessiner n’est innée mais acquise. Pour dessiner, il nous est nécessaire de combiner nos capacités motrices, visuelles, haptiques et mnésiques. La mémoire visuelle est en effet un des facteurs contribuant le plus à la réalisation de dessins dits “ressemblants”.

polygones
Exemples de polygones © É. Détrez, 2008.

Cet article tente de montrer qu’une meilleure mémoire visuelle est un contributeur important aux compétences de dessin. Pour se faire, les auteurs ont utilisé une tâche de dessin couplée à une tâche de détection de changements. Les participants devaient recopier un polygone alors que des modifications étaient apportées à la figure original et au dessin lorsque ceux-ci étaient hors du champ visuel. Les participants devaient alors corriger leur dessin à chaque fois qu’ils percevaient un changement. Les résultats montrent une meilleure représentation en mémoire de la figure originale que du dessin. De plus, les experts montrent une meilleure mémoire pour l’original et le dessin que les novices, suggérant que les experts ont une meilleure capacité à encoder des formes visuelles.


Une réflexion sur « Dessin, mémoire visuelle et expertise. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.